« Tant qu’il y aura l’immigré, il y aura aussi votre émission. » : Le dialogue entre les immigrés et l’émission radiophonique Per i lavoratori italiani in Svizzera au tournant des années 1970

Author(s) : Nelly Valsangiacomo

Source : http://doi.org/10.5169/seals-515043

Abstract: Lire la suite

Publicités

Emigration et colonisation suisses en Amérique, 1815-1918.

Author(s) : Gérald Arlettaz

Source : http://doc.rero.ch/record/29163

Abstract:

« Après avoir rappelé les buts de l’émigration et évoqué les conditions du voyage des émigrants, l’auteur analyse l’attitude des milieux suisses face aux problèmes humains posés par cet exode de compatriotes souvent démunis. »

Lire la suite

Sexual and reproductive healthcare for women asylum seekers in Switzerland: a multi-method evaluation

Author(s) : Eva Cignacco, Friederike zu Sayn-Wittgenstein, Coline Sénac, Anja Hurni, Doris Wyssmüller, Jean Anthony Grand-Guillaume-Perrenoud, Anke Berger

Source : https://doi.org/10.1186/s12913-018-3502-2

Abstract:

«Forced migration significantly endangers health. Women face numerous health risks, including sexual violence, lack of contraception, sexually transmitted disease, and adverse perinatal outcomes. Therefore, sexual and reproductive healthcare is a significant aspect of women asylum seekers’ health. Even when healthcare costs of asylum seekers are covered by the government, there may be strong barriers to healthcare access and specific needs may be addressed inadequately. The study’s objectives were a) to assess the accommodation and healthcare services provided to women asylum seekers in standard and specialised health care, b) to assess the organisation of healthcare provision and how it addresses the sexual and reproductive healthcare needs of women asylum seekers.»

Lire la suite

L’accompagnement des requérants d’asile déboutés par les associations d’action sociale : quelle complémentarité avec les actions de l’ État?

Author(s) : Alexandra El Hayek, Nelly Joost

Source : http://www.trait-dunion.ch/blog/wp-content/uploads/2018/11/TB17_ElHayek_Joost_2017.pdf

Abstract:

«Les RAD [requérant-e d’asile débouté-e] dont l’accès aux services sociaux est limité, font appel aux associations d’action sociale pour compléter l’aide d’urgence et obtenir de quoi survivre (Povlakic, 2011) ; cette aide octroyée pour subvenir à leurs besoins vitaux ne suffit souvent pas à les protéger contre la misère (Trummer, 2008). Les RAD qui ont reçu une décision négative suite à une audition sur leurs motifs d’asile par le Secrétariat d’Etat aux migrations [SEM] (complétée ou non par une audition fédérale supplémentaire) doivent en règle générale quitter le territoire suisse. Parfois, l’absence de papier d’identité, le manque d’accords entre la Suisse et le pays d’origine ou l’admission provisoire délivrée, rendent la décision de renvoi difficile à exécuter (Amalaman, 2016). Nous avons fait le choix de traiter uniquement de la question des RAD qui ne peuvent être renvoyés dans leur pays d’origine ou ne veulent pas quitter le territoire – soit parce qu’ils se sont installés le temps de l’examen de leur demande d’asile, soit parce qu’ils ont pu travailler et créer des liens sociaux. Les organisations privées reçoivent cette population confrontée à des difficultés sociales dont les risques psychosociaux liés à leur statut ne peuvent être négligés. Notre revue de la littérature a pour objectif d’identifier la manière dont les actions des associations d’action sociale et de l’État se complètent dans l’accompagnement des RAD.»

Lire la suite