“Village-making in the city”: Communities of Roma migrants and anti-Gypsyism in Geneva / « Faire village en ville » : communautés de migrants roms et anti-tsiganisme à Genève

Author(s) : Monica Battaglini, Iulia Hasdeu

Source : http://dx.doi.org/10.7340/anuac2239-625X-2930

Abstract:

« The present article, developed out of a research project which lasted several years, analyses the tensions between, on one side, Romanian Roma back-and-forth migrants, and on the other side, Geneva’s police. In the last decade, these tensions are mostly linked to begging (an activity which provides small daily incomes to the majority of the 250 Romanian Roma living in the city), that is since 2007 a crime. These tensions between police officers and Roma are part of a wider European punishing-the-poor urban governance model, and bring to the exclusion of other actors from the public action. Through the interaction between the moral and symbolic violence linked to police intervention, the high visibility of Roma in public place and their reconnection with previous experiences, such tensions re-create the ethnic divide between Roma and non-Roma. As a consequence, Roma who have their roots in rural and peri-urban Transylvania use their “village making” practices to perform a symbolic and social appropriation of the town notwithstanding “anti-Gypsy” repression. The “village making” of the Roma becomes thus a specific form of response in a context (Geneva and more generally Switzerland) where the occupation of urban and peri-urban territory through the “camps” experienced in other European towns does not exist. »

« La présente contribution est le fruit de réflexions issues d’un programme de recherche portant sur les pratiques des migrants roms roumains présents sur le territoire genevois depuis le début des années 2000 et sur la réponse sociétale à cette migration. Ce programme s’est déroulé en plusieurs étapes. Tout d’abord, en 2010-2011, une initiative de mise en lien des associations et des pouvoirs publics autour de la présence des Roms migrants à Genève a vu le jour sous l’égide de la Haute école de Travail social de Genève (HETS). Par la suite, en 2013, un projet de recherche a permis de rassembler des données relatives aux représentations que portent les Roms présents à Genève sur leur migration et les politiques urbaines les concernant. Enfin, une deuxième recherche, portée par CARITAS Genève et la HETS, suit son cours depuis 2015 et s’intéresse aux apports de la médiation interculturelle à l’accompagnement de cette migration de Roms sur le territoire genevois. »

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s