Le bénévolat d’hommes migrants en Suisse : travail gratuit et mise à l’épreuve civique

Author(s) : Agnès Aubry

Source : https://doi.org/10.3917/crii.084.0147

Abstract:

« En Suisse, comme ailleurs en Europe, les politiques en matière d’asile et d’octroi de permis de séjour des ressortissant·e·s d’« États tiers » maintiennent de nombreuses personnes dans des espaces civiques incertains, et ce pour des durées souvent indéterminées. Leur exclusion de la citoyenneté dans le pays d’émigration précarise à bien des égards leur quotidien, et limite fortement le champ de leurs possibles professionnels. En mai 2016, quand je commence mon enquête dans une organisation caritative d’une ville de Suisse romande, je rencontre de nombreux hommes migrants qui y sont bénévoles. Certains sont sans permis de séjour, d’autres attendent que leur demande d’asile soit (ré) examinée. Originaires d’Afrique du Nord ou d’Afrique subsaharienne, ils sont venus en Suisse pour diverses raisons et leurs statuts juridiques peuvent être différents. Néanmoins, ils partagent des expériences communes et des postures similaires face à celles-ci : conscients des possibilités limitées qui s’offrent à eux et désireux d’être et de se montrer « actifs », ils se tournent vers le bénévolat caritatif afin d’être en mesure de « travailler », selon leurs termes. »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s