Nationalité et recrutement: La cas des ouvriers portugais dans le domaine gros oeuvre romand

Author(s) : Laura Amaro Galhano

Source : https://www.lives-nccr.ch/sites/default/files/pdf/publication/52_lives_wp_amarogalhano_nationaliterecrutement.pdf

Abstract:

« Dans cette contribution, je me suis concentrée sur un aspect spécifique de mes données: l’évaluation et la place des travailleurs portugais sur les chantiers romands. En m’intéressant au recrutement de ces travailleurs, j’ai voulu comprendre l’organisation et la mobilisation des réseaux sociaux qui mènent à l’emploi et comment ces mécanismes contribuent à créer une segmentation ethnique du marché du travail. Pour cela, je me suis intéressée au récit de leur recrutement et de leur quotidien au travail. Mes entretiens ont été réalisés avec des personnes en lien avec la phase gros œuvre d’un bâtiment, phase qui rassemble le plus longtemps les mêmes personnes sur un même site. Nous verrons ainsi que (1) l’embauche de personnel répond à une recherche d’équilibre entre le rendement au travail et le rapport des employés entre eux et que le recrutement par cooptation est un moyen efficace pour y arriver; (2) que lorsque l’on parle de «Portugais» dans le cadre de la construction, ce sont des contraintes organisationnelles qui sont naturalisées à travers un groupe d’individus qui, de part ses pratiques de socialisation et ses dispositions migratoires, se prête particulièrement à des enjeux d’appartenance liés à une efficacité au travail. »

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s